Comment choisir une garantie de voiture d’occasion professionnelle ?

voiture d'occasion

Publié le : 06 décembre 20224 mins de lecture

Près d’un Français sur deux achète une voiture d’occasion. Elle est moins chère. Cependant, elle est beaucoup plus sujette à des défaillances. D’où l’intérêt des garanties de voiture d’occasion pour professionnel. Alors une question se pose : comment en choisir ?

Comment fonctionne la garantie des véhicules d’occasion ?

Lors d’un achat d’une voiture d’occasion chez un particulier ou chez un concessionnaire, deux types de garanties vous sont communiqués :

  • Les garanties légales obligatoires (garantie de vice caché et garantie de conformité)
  • Les garanties commerciales

La garantie de vice caché vous protège contre les défauts qui n’ont pas été signalés au moment de l’achat (appelés « vices cachés »). Ces défauts sont qualifiés ainsi lorsqu’ils rendent le véhicule inutilisable. Cette garantie est valable pendant deux ans à compter de la date de découverte du vice caché, et non de la date de vente. La garantie légale de conformité est valable pour deux ans à compter de la date de livraison. Elle couvre toute non-conformité de la voiture avec la description du vendeur. Toutefois, cette garantie voiture d’occasion pour professionnel ne s’appliquerait pas si vous étiez au courant du défaut au moment de l’achat. De même, vous n’obtenez aucun gain de cause, si la non-conformité résulte d’une installation émanant de votre initiative. À part ces remboursements obligatoires, de nombreux concessionnaires proposent des extensions de garantie, dont celles comprenant les pannes mécaniques.

Zoom sur les garanties commerciales 

 Les garanties commerciales ne sont pas obligatoires. Durant une durée fixée dans le contrat de vente, le vendeur s’engage à rembourser des équipements en cas de défaillance. La garantie pannes mécanique. Si la voiture tombe en panne, l’assurance couvre les frais de réparation (pièces et main-d’œuvre). Cependant, ce type d’assurance est souvent assorti de restrictions en matière d’âge de la voiture et de kilométrage parcouru. Garantie assistance. En cas de panne ou de défaillance en pleine route, l’assurance couvre les frais de remorquage de la voiture. Le trajet dépend du contrat, soit il s’agit d’un remorquage jusqu’à un garage agréé par le concessionnaire, soit jusqu’au garage le plus proche. Garantie vol ou effraction. Ceci est idéal pour les voitures qui dorment dans la rue. Durant la période de validité du contrat, le vendeur s’engage à rembourser les dommages causés par les effractions. Et en cas de vol, vous aurez une nouvelle voiture. Garantie complète. Cette garantie couvre tout, qu’il s’agisse d’une panne mécanique, d’un remorquage, de vol ou d’effraction.

Sur quels critères se reposer pour choisir une extension de garanties ?

Le choix d’une extension de garantie affecte le coût total de l’achat. Il faut donc tenir compte :

  • Du prix de la voiture 
  • Des risques possibles 

Les voitures plus récentes, de moins de cinq ans, doivent être entièrement assurées. Cette solution est plus coûteuse, mais protège mieux votre investissement. Les véhicules âgés de 5 à 10 ans peuvent être assurés avec une assurance complémentaire, ce qui constitue une solution intermédiaire raisonnable. La valeur marchande des véhicules de plus de 10 ans est plus faible. L’assurance responsabilité civile complémentaire est une meilleure solution. Dans certains cas, une option bris de glace peut être incluse. Il est recommandé d’expertiser le véhicule avant l’achat. Ceci vous évite d’opter pour des garanties onéreuses.

Plan du site